le 13/01/1999 : Georgine Brion, chanteuse
Imprimer

Après des années de galère, cette jeune femme mise tout son avenir sur la chanson.

Originaire d'Aveyron, c'est en Charente qu'elle a vécu toute sa jeunesse,jusqu'à 21 ans. Puis elle monte à Paris où elle rencontre son mari. De son séjour dans la capitale---qui a tout de même duré quatorze ans---, elle dira : "Je n'ai pas vécu,j'ai survécu !" Des petits boulots, mais aussi des cours d'art dramatique et de chant et, surtout, la rencontre de Marcel Rizzi, compositeur.

Un grave accident de voiture et sa vie bascule. Plus question de petits boulots, départ de Paris et installation à Montbrun-Bocage. Là, grâce à l'appui de son mari et celle de l'association créée, Le Manège à musique, Georgine Brion se lance à fond dans la chanson. Marcel Rizzi et Robert Martinez lui composent plus de cent cinquante chansons, à la fois pour les enfants mais aussi pour les plus âgés. Un  répertoire de chansons sacrées lui permet de se produire en récital dans de nombreuses églises.

Et puis, ce fameux disque, deux titres : Le Football et Le train c'est sympa, quand tu le prends pas, disque enregistré au studio Condorcet à Toulouse. Un disque qui lui vaut d'être inscrite sur la liste des victoires de la musique comme artiste interprète de l'année. Un disque vendu à ce jour en quatre mille exemplaires et qui marche très fort, tant dans les discothèques que sur les ondes .

Georgine Brion, une jeune femme de grande douceur et sensibilité, qui espère que,enfin, la chance commence à lui sourire.

                                                                                                                  G.R. La Dépêche du Midi 13 01 1999 .